L’œil d'une fille vu à travers une lentille - Perspective

3 changements de perspective qui ont rendu ma vie plus légère 

Pensée positive 2 avril 2019 / 0 commentaire(s)

La vie est belle, c’est certain. Mais force est de constater qu’elle nous lance parfois des défis. Progressivement, sur mon parcours, je me suis rendu compte que nombre d’événements ou de faits que nous considérons comme des épreuves ont une cause commune : une interprétation biaisée de notre part. Lorsqu’on s’éveille et que l’on se rend compte qu’il y a une autre manière de voir les choses, d’autres perspectives, tout devient plus facile et plus léger. Je vous livre ici trois façons de penser qui m’ont fait progresser. N’hésitez pas à partager ci-dessous, dans les commentaires, les changements de point de vue qui vous ont aidé(e) à alléger votre quotidien.

Perspective initiale : si les gens me critiquent, ils doivent avoir raison

Je suis preneur de toute critique positive, celle qui peut m’aider à avancer. Se remettre en question est extrêmement important lorsqu’on souhaite mûrir et progresser. Mais il y aura toujours des gens pour vous juger de manière totalement gratuite, sans aucune intention de vous voir vous développer. Ainsi, trop longtemps j’ai pris de manière très personnelle les critiques émises à mon égard. Mais en réalité, si quelqu’un vous juge ou vous attaque sans bonne raison, cela en dit plus sur lui que sur vous. Par la critique émise, la personne qui s’exprime contre vous met en relief ses propres faiblesses, doutes et frustrations.

La compassion, une manière positive d’envisager la critique

Il y a donc, d’après moi, deux façons de réagir à un jugement personnel. Le débat acharné et la vexation n’en font pas partie. Acceptez la critique constructive et ne prenez pas en compte le jugement gratuit. Montrez de la compassion envers la personne qui se permet d’exprimer sans frein son opinion néfaste (elle en a plus besoin que vous) et poursuivez votre chemin sans vous laisser perturber.

Perspective initiale : je suis comme je suis

Un jour où je lisais un article sur un sujet nouveau pour moi, je me suis arrêté net et je me suis ouvert à une façon de penser que je n’avais jamais imaginée. Une véritable révélation. L’article en question parlait de fixed mindset (état d’esprit fixe) et de growth mindset (état d’esprit de développement). Mis en lumière par la psychologue américaine Carol Dweck, ces deux concepts s’appliquent à la manière dont nous percevons l’intelligence et l’apprentissage. De manière souvent inconsciente, les individus présentant un état d’esprit fixe (le plus commun) considèrent que leurs aptitudes et leur talent sont innés. Ils craignent l’échec, qui remettrait en question leur valeur, et ne cherchent pas à capitaliser sur leur potentiel. Ils se laissent facilement décourager en cas de revers. Les individus affichant un état d’esprit de développement, à l’opposé, pensent que leur talent inné n’est qu’une base sur laquelle il faut travailler pour atteindre son plein potentiel. Ils craignent, par conséquent, moins l’échec puisque celui-ci ne constitue qu’une étape sur le chemin vers leur réussite. Ils sont généralement plus curieux et plus résilients. Cette théorie s’applique dans tous les domaines de la vie et il est considéré qu’un état d’esprit de développement mène à une existence moins stressante et globalement plus satisfaisante.

Du concept à l’application

Si j’ai eu une telle épiphanie en découvrant ce concept, c’est que j’ai réalisé que mon propre état d’esprit (fixe) m’avait porté préjudice tout au long de ma vie. Après cette réalisation, j’ai clairement vu des patterns qu’il m’était jusqu’alors impossible de comprendre et j’ai pu modifier certaines croyances totalement erronées. Avant cela, je considérais que si quelqu’un réussissait mieux dans la vie ou obtenait plus de satisfaction que moi, cela était dû à sa chance ou à sa personnalité. Inconsciemment, je pensais donc que le succès ne m’était pas accessible. Maintenant je sais que l’on peut avoir bien plus qu’on le pense, mais qu’il faut le vouloir et s’en donner les moyens.

Perspective initiale : les autres ont une vie plus épanouissante que la mienne

Dans ma vie, j’ai trop souvent envié des personnes pour leur expérience plus riche que la mienne. Un tel avait plus voyagé que moi ; un tel, au même âge, avait mieux réussi dans tel ou tel domaine. Il n’était pas question de possessions, mais plus de valeur personnelle. Je me jugeais pour n’être pas assez entreprenant et manquer ainsi de nombreuses occasions de profiter de la vie. Paradoxalement, cela m’a souvent empêché de réaliser des projets qui auraient pu m’aider à m’épanouir.

Se poser les bonnes questions

Un jour, je me suis posé une question simple. Que gagnaient donc les autres à avoir un passé plus riche ? Qu’est-ce qu’il me manquait par rapport à eux qui justifie une telle frustration ? Et j’ai compris que la réponse était « rien ». Ils avaient des souvenirs, dont la valeur était totalement subjective. Et ma vie, bien que différente, ne méritait pas d’être diminuée. J’ai compris que chaque jour, dans le moment présent, il ne tient qu’à nous de créer notre propre satisfaction, et que celle-ci vaut bien plus que tout souvenir de tel ou tel accomplissement. La vie, c’est maintenant !

Nos certitudes sont nos pires ennemies

J’ai souvent entendu cela. Et je suis totalement d’accord avec l’idée. Alors il est bon de prendre envers nous-mêmes l’engagement de toujours remettre les choses en question. Peut-être pour modifier nos perspectives et aller de l’avant. Quand vous trébuchez sur un aspect de votre vie qui ne vous satisfait pas, posez-vous la question : pourrais-je apporter un éclairage nouveau sur la façon dont j’appréhende ce sujet ? La réponse est presque toujours « oui »…

Photo de profil - Maeron Máe Nerai

Maeron Máe Nerai

Life coach et organisateur d’événements

http://www.maenerai.com

Dans la boutique

Écarteurs d’orteils

Citation du jour

Vous faites des erreurs,

les erreur ne vous font pas.

– Maxwell Maltz –

Coaching

Illustration

Besoin d’un coup de pouce pour adopter de meilleures habitudes ? Découvrez l’accountability coaching.

Commentaires

©2019 Maeron Máe Nerai | v.1

Coaching et événements positifs | Wellness